Enco

Encore une battle contre Lehanna :D


 

___La mort. Un tunnel blanc. Aucune douleur, aucun sentiment. Le calme. La légèreté. Le bien-être. La douceur. La mort est tout ça à la fois. Calme, douce, légère. Blanche. Aucun noir, pas de nuances de gris. Rien. Du blanc. Éclatant, aveuglant. J'attends. Je ne bouge pas. Je sens mes cheveux flotter au vent. Pourtant pas un vent, pas une brise. Le silence. Total.
___Je flotte aussi, je crois. Il n'y a pas de sol, pas de plafond. Je ne ressens rien. Aucun moyen de repère. Du blanc. Partout. En haut, en bas, à droite, à gauche. Partout.
___La mort est un bel endroit. Je n’aurais jamais cru que je ne voudrais pas quitter la mort.
___Le tunnel se dessine, devient plus net. Les parois semblent transparentes. Je m’approche en me penchant en avant. De mes doigts, j’effleure cette paroi. Lorsqu’ils la touchent, des images apparaissent.
___Elles défilent le long du tunnel. Trop vite. Mais je le temps de reconnaître. C’est ma vie qui défile. Je regarde, essayant de capter des images malgré la vitesse. Je vois. Quand j’ai eu ma poupée préférée. Quand j’ai organisé ma première soirée pyjama. Quand je me suis disputée avec ma meilleure amie. Quand je l’ai embrassé pour la première fois. Chaque souvenir de ma vie apparaît et disparait en une seconde. Je distingue des moments dont je n’ai pas souvenir. Mais ils disparaissent, comme les autres.
___Puis je vois ma mort. Je vois cette ruelle dans laquelle je me suis engagée. Je vois cette ombre rouge qui me suit. Je la vois me frapper dans le dos. Je me vois tomber sur le sol dur et froid. Je la vois continuer à me frapper. Puis je me vois sombrer dans la lumière. 
___La mort est plus douce. Plus tranquille. Reposante. Je ne sais pas quoi faire. 
___Le blanc revient, plus éclatant qu’avant. J’attends.
___Puis la lumière au fond du tunnel devient plus éclatante encore. Je mets ma main devant mes yeux. Je crois que c’est une invitation. Je crois qu’on m’invite à aller vers là-bas.
___J’avance, lentement. Le tunnel semble interminable. Je me sens oppressée. Le sentiment de liberté qui m’emplissait a disparu. Maintenant, je suis enfermée. 
Une voix céleste s’élève au loin. Elle murmure mon nom. Puis un visage se dessine. D’abord flou, il devient plus net au fur et à mesure que je m’approche.
___On dirait un ange. Elle est si belle. Ses cheveux blancs flottent. Ses yeux bleus comme la glace me regardent. J’ai envie de lui parler, de lui demander ce que je dois faire, mais je ne peux parler. 
– Eileen… souffle la céleste voix. Tu ne devrais pas être là.
___J’aimerais lui demander où je devrais être. Mais aucun son ne sort de ma gorge. 
– Ton destin n’est pas dans la mort… Mais dans la vie. Va. Retourne d’où tu viens et accomplis ce que tu dois accomplir. Après seulement les portes de la mort te seront ouvertes. 
___Je sens mon esprit quitter la mort. Peu à peu, l’ange et le tunnel disparaissent. Je reprends conscience d’un corps, je ressens de nouveau mon cœur battre. Je ressens la vie. Quel dommage que de quitter un endroit si parfait.
___Un éclair blanc. La vérité. J’ouvre les yeux.
___Je sais ce que je dois faire.